SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.22 número1Mínimo acceso no artroscópico para el tratamiento de lesiones del manguito rotadorArtroplastia total cementada en enfermedad degenerativa de cadera: Su evaluación clínica índice de autoresíndice de materiabúsqueda de artículos
Home Pagelista alfabética de revistas  

Servicios Personalizados

Revista

Articulo

Indicadores

  • No hay articulos citadosCitado por SciELO

Links relacionados

  • No hay articulos similaresSimilares en SciELO

Compartir


Revista Cubana de Ortopedia y Traumatología

versión impresa ISSN 0864-215Xversión On-line ISSN 1561-3100

Resumen

CABRERA VILTRES, Nelson et al. Allongement progressif de l'avant-bras chez un enfant traité par mini-fixateur externe RALCA® . Rev Cubana Ortop Traumatol [online]. 2008, vol.22, n.1. ISSN 0864-215X.

Une étude interventionnelle et quasi expérimentale sur 8 patients atteints d'agénésie de l'avant-bras, et traités chirurgicalement par la technique d'allongement progressif à mini-fixateurs externes RALCA®, a été réalisée entre janvier 2002 et février 2004 au Centre scientifique international d'Orthopédie " Frank Pais ". La pathologie la plus fréquente a été la main bote congénitale (5 cas, dont 4 bilatéraux). Des ostéotomies ont été nécessaires pour corriger les difformités angulaires (11 cas sur 13) ; dans tous les cas on a utilisé une broche guide intramédullaire. La centralisation du poignet a été la technique associée la plus souvent pratiquée. L'allongement de l'avant-bras a été de 3,2 cm en moyenne. La récupération des mouvements de flexion-extension du coude et du poignet chez ces patients a été significative. Au cours de ce traitement, la complication la plus fréquemment observée a été la paresthésie. Les patients et leurs familles se sont montrés bien satisfaits des résultats esthétiques et fonctionnels du traitement.

Palabras clave : Agénésie de l'avant-bras; main bote congénitale; mini-fixateurs externes; allongement osseux.

        · resumen en Español | Inglés     · texto en Español

 

Creative Commons License Todo el contenido de esta revista, excepto dónde está identificado, está bajo una Licencia Creative Commons